la-matelote-brehemont

Service facile et pro

Créer un site gratuit

VOCABULAIRE:Mots de Loire

 

  A deux levées : exprime la forme des bateaux de Loire dont le nez et l’arrière sont relevés.

 

  Allèges : longues barques de sapin que l’on arrimait à la suite des trains de bateaux, dépourvues de voile et de piautre, les servaient à alléger les bateaux en certaine circonstances.

 

  Arronçoirs :planches taillées en dents de scie, fixées sur le bordage à l’avant et à l’arrière du bateau dans lesquelles les mariniers coincent les bâtons de marine pour diriger leur bateau à la descente.

 

  Bords :bordage, planches de revêtement extérieur de la membrure ;le nombre de bords indique l’importance du bateau.

 

  Boulines :cordages partant de chaque côté de la voile, à mi-hauteur, facilitant la manœuvre et l’impulsion plus direct par vent oblique.

 

  Chaland :nom que prit le grand bateau de LOIRE VERS LA FIN DU XVIIIe siècle. Généralement en chêne, à voile carrée, muni d’une piautre. Le bateau de tête d’un train de bateaux.

 

Charrière : bac de grande dimensions pour passer les charrettes.

 

  Couplage :assemblage de deux bateaux, liés l’un à l’autre bord à bord, le nez de l’un

« le boutavent »,dépassant un peu celui du second.

 

  Courbes : équerre de bois assurant l’angle entre le fond et les bords du bateau.

 

  Courbe de vernot : forte courbe au milieu du bateau qui supporte le pied du mât.

 

  Déchirage : Action de démembrer les bateaux lorsqu’ils ont fait leur temps pour en faire du bois de charpente ou à brûler.

  

  Drisse d’étai 

Sur un voilier, l'étai (marine) est un câble ou un cordage (toue, futreau etc.)Qui maintient le mât par l'avant.

 

  Drisse Marne : 

            Corde servant a maintenir l’un des bouts de la vergue, Les deux marnes servent à donner une inclinaison variable à la vergue sur laquelle est fixé la voile.

 

  Duit : construction faite de deux rangées de pieux garnies de moellons établie dans le lit de la rivière, le but est de diriger les eaux dans telle ou telle direction.

Enchevelure d’un mât : terme imagé qui désigne l’ensemble des haubans, des étais et des cordages qui équipent le mât.

 

 Epervier : filet de pêche conique garni de plombs qu’on lance.

 

                   Ajouts le 15/08/2009

 

 Eschargeau ou eschau, essayau : radeau, pour transport de bois.

 

 Etai : un cordage qui maintient le mât.

 

 Faux saunage ou faux-saunier : contrebande de sel, contrebandier du sel.

 

 Fûtereau : petit bateau employer surtout par les pêcheurs.

 

 Gabarre : autre désignation de chaland, rare au 17éme et

18 éme siècle

 

 Gabelle : impôt sur le sel, avec obligation d’achat.

 

 Galerne : vent de nord-ouest. Dans le langage des bateliers Loire moyenne: rive droite du fleuve

 

 Guindas : treuil horizontal, entièrement en bois, sans frein, situé à l’arrière du bateau, dont les mariniers se servent pour hisser le mât et la voile ou pour d’autre manœuvres.

 

 Haubans : cordages servant par leur écart à maintenir le mât vertical.

 

                 Pour en savoir plus suivre les liens, page suivante